GEORGES BRASSENS : La mauvaise réputation

georges-brassens

« La mauvaise réputation » chanson de Georges BRASSENS. Encore une chanson pleine de vérité et toujours aussi actuelle, chacun pourra se reconnaitre !

Voici les paroles :

Au village, sans prétention,
J’ai mauvaise réputation.
Qu’je m’démène ou qu’je reste coi
Je pass’ pour un je-ne-sais-quoi!
Je ne fait pourtant de tort à personne
En suivant mon chemin de petit bonhomme.
Mais les brav’s gens n’aiment pas que
L’on suive une autre route qu’eux,
Non les brav’s gens n’aiment pas que
L’on suive une autre route qu’eux,
Tout le monde médit de moi,
Sauf les muets, ça va de soi.

Le jour du Quatorze Juillet
Je reste dans mon lit douillet.
La musique qui marche au pas,
Cela ne me regarde pas.
Je ne fais pourtant de tort à personne,
En n’écoutant pas le clairon qui sonne.
Mais les brav’s gens n’aiment pas que
L’on suive une autre route qu’eux,
Non les brav’s gens n’aiment pas que
L’on suive une autre route qu’eux,
Tout le monde me montre du doigt
Sauf les manchots, ça va de soi.

Quand j’croise un voleur malchanceux,
Poursuivi par un cul-terreux;
J’lance la patte et pourquoi le taire,
Le cul-terreux s’retrouv’ par terre
Je ne fait pourtant de tort à personne,
En laissant courir les voleurs de pommes.
Mais les brav’s gens n’aiment pas que
L’on suive une autre route qu’eux,
Non les brav’s gens n’aiment pas que
L’on suive une autre route qu’eux,
Tout le monde se rue sur moi,
Sauf les culs-de-jatte, ça va de soi.

Pas besoin d’être Jérémie,
Pour d’viner l’sort qui m’est promis,
S’ils trouv’nt une corde à leur goût,
Ils me la passeront au cou,
Je ne fait pourtant de tort à personne,
En suivant les ch’mins qui n’mènent pas à Rome,
Mais les brav’s gens n’aiment pas que
L’on suive une autre route qu’eux,
Non les brav’s gens n’aiment pas que
L’on suive une autre route qu’eux,
Tout l’mond’ viendra me voir pendu,
Sauf les aveugles, bien entendu.

Publicités


Catégories :DIVERS

2 réponses

  1. Zebda « une vie de moins »

    « Je suis né dans un pays qui n’existe pas,

    Je suis né sur une terre qui n’est plus à moi,

    Une terre occupée, une terre piétinée,

    Une terre autonome sur le papier,

    Je suis né sous les You-Yous et les cris de joie,

    Je suis né après bien d’autres dans le camp trop étroit,

    La mer était ma frontière, mon sanctuaire,

    Pour oublier les colons et le blocus et la misère,

    J’ai grandi bercé au son des récits de l’exil,

    J’ai grandi au creux des vies suspendues à un fil,

    Le fil d’un espoir tenace dans l’impasse,

    Un jour oui la tête haute nous aurons notre place,

    Nous aurons notre place, nous aurons notre place.

    J’ai grandi trop, trop, vite entre deuil et oubli,

    J’ai grandi en tutoyant l’horizon infini,

    Le sable chaud sous mes pas me portait vers l’au delà,

    Je serai si grand si fort, on ne verra que moi,

    J’ai vécu à Gaza sans jamais en sortir,

    J’ai vécu de jours en jours sans remords ni soupir,

    Malgré les barbelés le couvre feu les blindés,

    J’ai chéri au fond de moi le rêve d’en échapper,

    Le rêve d’en échapper, le rêve d’en échapper.

    J’ai vécu les vagues humaines de l’intifada,

    J’ai vécu cortèges et grèves drapeaux à bout de bras,

    Nous chantions à pleins poumons notre passion,

    Tandis qu’au dessus de nous paradaient leurs avions,

    Je suis mort, a-t-on menti, d’une balle perdue,

    Je suis mort assassiné par un homme inconnu,

    Qui croyait faire son devoir en tirant dans le brouillard,

    Sur des ombres ennemies aux armes dérisoires,

    Je suis mort comme milles autres, mille après mille avant,

    Je suis mort un soir d’automne, un soir de ramadan,

    Mais je ne voulais que vivre, vivre libre,

    Je ne voulais qu’être libre, je ne voulais qu’être libre,

    Je ne voulais qu’être libre !! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :