BELFORT : To be or not to be…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le maire de notre bonne vieille ville a donc démissionné de son mandat d’élu au Conseil Régional cette semaine. A l’occasion d’une conférence de presse à Besançon il a précisé les motifs de sa démission. De ce qui en a été dit dans la presse, on apprend que notre maire considère que « C’est shakespearien, ce qui se passe là-bas », sous-entendu à Belfort. On apprend également qu’il considère Jean Pierre Chevènement dont il a été l’adjoint à la mairie de Belfort durant des années comme un « tueur » et bien nous aimerions lui dire que c’est l’hôpital qui se moque de la charité. Et dans le domaine il est plutôt du genre à faire des ordonnances et des sévères ! Dans la presse de ce jour, JP. Chevènement répond que : « Butzbach, c’est un homme qui découvre sa pensée au fur et à mesure qu’il l’exprime » , ça fait mal…

Notre maire se dit aussi victime de « véritables fatwas ». Salman Rushdie sera ravi d’apprendre qu’il n’est plus seul.

Belfort, ce serait Shakespearien ? Il ne croit pas si bien dire. Figurez-vous que le dramaturge anglais, William Shakespeare a écrit la tragédie « Jules César » qui revient sur l’assassinat de César par Brutus, son fils. Nous ne reviendrons pas dessus…Il a aussi écrit une pièce intitulée « Hamlet » dans laquelle on retrouve le célèbre passage suivant :

« To be or not to be, that is the question » Ce qui donne dans la langue de Molière :

« Être, ou ne pas être, telle est la question. Y a-t-il plus de noblesse d’âme à subir la fronde et les flèches de la fortune outrageante, ou bien à s’armer contre une mer de douleurs et à l’arrêter par une révolte ? Mourir… dormir, rien de plus ;… et dire que par ce sommeil nous mettons fin aux maux du cœur et aux mille tortures naturelles qui sont le legs de la chair : c’est là une terminaison qu’on doit souhaiter avec ferveur. Mourir… dormir, dormir ! peut-être rêver ! »

Bonne nuit Monsieur le Maire…

L’OuvreBoite

 

Publicités


Catégories :BELFORT, POLITIQUE

Tags:,

2 réponses

  1. L’art de l’insulte selon les maîtres Shakespeare et Martin Luther

    « En apparence et mots vous simulez la modestie, mais vous êtes tellement gonflé d’orgueil, d’arrogance, de fierté, de méchanceté, de scélératesse, de témérité, d’ignorance et de stupidité qu’on ne puisse vous surpasser. »

    « Vous n’avez plus, comme vous l’aviez il ya plusieurs siècles, un démon malin pour vous stimuler, mais un imbécile palpable, un diable brut, qui, dans sa malice ne peut plus se déguiser. »
    « Vous n’êtes rien pour moi, si ce n’est une fétide et pestilentielle congrégation de vapeurs. »

    « Vous êtes un lâche par nature et dépourvu d’instinct. »

    « Vos os sont creux, l’impiété vous a gâté. »
    http://www.actualitte.com/humour/l-art-de-l-insulte-selon-les-maitres-shakespeare-et-martin-luther-39649.htm

  2. Salut
    À l’entendre ou plutôt à le lire le cheikh bhoutzbach est la cible d’une fatwa, il est aussi la cible de toutes les attaques et qu’en quelque sorte il est à plaindre. Mais Mr. ” la mire “ pourquoi vous étonnez vous d’être pris pour cible alors que vous vous l’êtes vous même collée au dos en trahissant tout d’abord vos amis, vos idées, et surtout vos électeurs. Je trouve votre posture de petit caliméro indécente au regard de la situation de la grande partie de vos administrés. Les belfortaines et les belfortains n’ont que faire des guerres incestines qui ébranlent votre quotidien. Vous avez choisi de naviguer en Pédalo alors ne soyez pas surpris de vous faire retourner par la vague d’un paquebot……

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :